Ferdinand Berthoud, Journal d’Expériences et de Recherches sur l’horlogerie n. 5. Bibliothèque du Conservatoire des arts et des métiers, Paris, ms. 52. L’art de l’horlogerie, traité dans toute son étendue, soit relativement à l’usage civil, à l’astronomie ou à la navigation et suivant des principes confirmés par l’expérience, ou entrés dans tous les détails de construction des machines d’horlogerie, leur description et un traité complet de la main-d’œuvre de toutes les parties de cet art, projet d’ouvrage non abouti, 1763.
PATRIMOINE

Les plis cachetés de Ferdinand Berthoud

Par Rossella Baldi, historienne de l’art, Neuchâtel
spacer
  • Ferdinand Berthoud, pli cacheté N° 85, 1754, Archives de l’Académie des sciences, Paris
    1. Ferdinand Berthoud, pli cacheté N° 85, 1754, Archives de l’Académie des sciences, Paris
  • 2. Ferdinand Berthoud, pli cacheté N° 85, dessin à la plume, 1754, Archives de l’Académie des sciences, Paris
    2. Ferdinand Berthoud, pli cacheté N° 85, dessin à la plume, 1754, Archives de l’Académie des sciences, Paris
  • 3. Ferdinand Berthoud, pli cacheté N° 105, 1764, Archives de l’Académie des sciences, Paris
    3. Ferdinand Berthoud, pli cacheté N° 105, 1764, Archives de l’Académie des sciences, Paris

Le système des plis cachetés de l’Académie des sciences assure aux artisans et aux scientifiques l’antériorité d’une découverte ou d’une invention; néanmoins, il ne leur accorde pas de droits commerciaux ou financiers comme le ferait un brevet. Ferdinand Berthoud fait usage de ce système à maintes reprises.

Visiter notre site