Retour

Val-de-Travers - Inauguration de la Chronométrie FERDINAND BERTHOUD

002.jpg
003.jpg
004-1000.jpg
005.jpg
006.jpg
007_2.jpg

Le 25 novembre 1768, le chevalier de Fleurieu, explorateur et hydrographe, débutait une expédition maritime sur la frégate du Roi Louis XV. Sa mission était d’éprouver les montres marines Ferdinand Berthoud n°6 et n°8 lors d’un voyage aller-retour de Rochefort à Saint Domingue.

 Le 25 novembre 2015 a eu lieu l’inauguration officielle de la Chronométrie FERDINAND BERTHOUD. La nouvelle Manufacture, créée sous l’impulsion de Karl-Friedrich Scheufele a pour but de rendre hommage à ce patrimoine d’exception en proposant des garde-temps d’exception à la hauteur du génie horloger de Ferdinand Berthoud.

 L’inauguration s’est déroulée en présence du conseiller d’Etat Jean-Nathanaël Karakash qui a fait l’honneur de sa présence et a eu le plaisir d’assister M. Karl-Friedrich Scheufele lors du traditionnel couper de ruban.

 L’atelier de la Chronométrie est logé dans un écrin de bois, faisant face au Chapeau de Napoléon, une colline surplombant le village de Fleurier et dont la forme évocatrice lui a valu son nom. Sa situation privilégiée au sein d’un espace préservé de toute agitation inspire calme et sérénité. Toutes les conditions sont réunies afin d’apporter un cadre de travail idéal aux horlogers qui sont nichés dans cet atelier.

 

L’atmosphère qui règne est celui de la concentration : il n’est pas simple de réaliser un mécanisme doté d’un tourbillon alimenté par un mécanisme à fusée-chaine dont la précision est attestée par un certificat délivré par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres. Rappelons que le principe fondamental de la maison est la précision chronométrique. Le résultat est un condensé d’innovations qui ont été intégrées dans le Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1, dont le calibre FB-T.FC fait l’objet de quatre dépôts de brevets.

 

La soirée s’est poursuivie avec les Rencontres du L.U.CEUM et une conférence par Arnaud Tellier, expert horloger, qui a présenté avec passion l’héritage exceptionnel du maître horloger du 18ème siècle. L’enthousiasme manifesté à l’égard de cette initiative qui ravive le passé laisse entrevoir un avenir prometteur où la passion est mise au service de l’art horloger.