Le nouveau Chronomètre FB RS: Un mouvement, deux boîtiers Le nouveau Chronomètre FB RS: Un mouvement, deux boîtiers
Retour

Le nouveau Chronomètre FB RS: Un mouvement, deux boîtiers

01_FB2RS.2_Front_Black.jpg
02_FB2RS.2_Back_Black.jpg
03_FB1RS.6_Front_Black.jpg
04_FB1RS.6_Back_Black.jpg
05_Calibre_FBRS_Back.jpg
06_FB2RS.2_CloseUp_Front.jpg
07_FB1RS.6_CloseUp_Front.jpg

Seuls vingt exemplaires du nouveau mouvement Régulateur Squelette seront produits et s’habilleront, au choix, d’un boîtier de forme ronde ou octogonale. Le calibre FB-T.FC-RS à tourbillon et transmission par fusée-chaine inaugure ainsi une démarche novatrice pour la Chronométrie Ferdinand Berthoud, permettant au collectionneur d’apprécier la rareté d’une mécanique de précision tout en choisissant le design de boîtier qui lui ressemble.

Il n’était pas concevable, il y a bientôt trois siècles, d’acquérir une montre de poche ou une horloge qui ne fût exécutée selon son goût. Cette considération s’est progressivement étiolée au fil du temps. La montre étant devenue un produit largement distribué, la standardisation prit le pas. Cette approche, qui permit un essor sans commune mesure de l’horlogerie, ne correspond toutefois pas pleinement à l’esprit de la Chronométrie Ferdinand Berthoud.

Un mouvement en édition limitée

Soucieuse de revenir au souffle originel de son fondateur, Ferdinand Berthoud (1727 – 1807), la manufacture éponyme fait donc aujourd’hui évoluer son modèle d’offre. A compter de ce jour, la Chronométrie Ferdinand Berthoud communiquera le nombre total d’exemplaires de chaque calibre manufacturé.

« Notre objectif premier est de préserver l’intérêt du collectionneur », explique Karl-Friedrich Scheufele, président de La Chronométrie Ferdinand Berthoud. « En précisant explicitement un nombre de mouvements défini à l’avance, nous sommes dans une démarche de totale transparence. Les collectionneurs sont sensibles à la rareté de leur garde-temps autant qu’à celle du calibre qui l’anime. En communiquant au sujet de l’une et de l’autre, nous plaçons le mouvement et le client au centre du jeu et défendons l’intégrité de leur collection ».

Une première création incarne cette nouvelle approche : le Régulateur Squelette FB RS. C’est une proposition inédite qui repose sur le calibre FB-T.FC-RS. Pour la première fois, la Chronométrie Ferdinand Berthoud annonce que la production de ce mouvement se limitera strictement à 20 exemplaires.

Cette approche reflète la volonté affichée dès les débuts de la manufacture de ne produire qu’un nombre extrêmement limité de garde-temps chaque année. Compte-tenu des exigences chronométriques et esthétiques, ainsi que du temps de développement incompressible propre à chaque nouvelle création, la Chronométrie Ferdinand Berthoud réaffirme ainsi son désir d’une bienfacture absolue, que seule une production restreinte permet.

Le premier mouvement squelette

Le calibre FB-T.FC-RS est le premier mouvement squelette réalisé par la manufacture. Ce Chronomètre Régulateur à tourbillon et fusée-chaine est le fruit d’un développement technique et esthétique complet et s’inspire de l'Horloge de Marine N° 8, produit par le maître horloger à Paris en 1768. A travers l’ouverture visible à 2 heures, un disque saphir de grand diamètre indique les heures tandis que le cadran rapporté à midi permet la lecture des minutes. Les secondes sont, quant à elles, affichées en périphérie du cadran sur un rehaut plat en saphir.

Les ponts ont été intégralement dessinés afin d’apprécier la chorégraphie de l’imposante cage de tourbillon, côté cadran. Le PVD noir occupe une large place. Il alterne les finitions polies, mates, satinées vertical et sablées. Le pont de tourbillon visible côté cadran est à lui seul un tour de force : poli bloqué, anglé, flancs polis, avec une face inférieure sablée. Chaque mouvement nécessite ainsi des dizaines de compétences artisanales différentes pour sa seule décoration. Il aura fallu près d’un an d’essais afin de parvenir à ce degré de finitions permettant pour la première fois d’admirer pleinement la complexité de ce nouveau mouvement coté cadran.

Le calibre FB-T.FC-RS est doté d’une architecture en piliers où le barillet et la fusée inversée, sont tous deux suspendus et brevetés. Ce mécanisme à fusée-chaîne s’inspire de celui des chronomètres de marine de Ferdinand Berthoud. Il assure la distribution de l’énergie en délivrant une « force constante » au tourbillon à seconde directe. Cette construction inédite constitue le troisième brevet déposé.

Enfin, le dispositif d’indication de réserve de marche représente le quatrième brevet. Visible côté fond, un cône tronqué suspendu monte et descend sur une vis sans fin, connectée au barillet. Un palpeur, constitué d’un bras terminé par un rubis, reflète le niveau d’armage et de désarmage du barillet grâce à sa position sur le cône. Il transmet l’information à l’aiguille de réserve de marche côté cadran par l’intermédiaire de leviers plats et d’un ressort spiral.

A l’instar de tous les mouvements de la Chronométrie Ferdinand Berthoud, le calibre FB-T.FC-RS est officiellement certifié chronomètre et a été soumis au Fleuritest dans sa phase de développement. 

Un mouvement, deux boîtiers

L’habillage de ce mouvement est un choix qui reviendra au collectionneur, parmi différentes combinaisons proposées par la Chronométrie Ferdinand Berthoud. La manufacture en propose dès aujourd’hui deux variations : le FB 1RS.6 doté d’un boîtier octogonal en acier cémenté et le FB 2RS.2 dans un boîtier rond en or rose 18 carats. Cet acier cémenté a subi un renforcement de sa structure moléculaire rendant sa surface extrêmement résistante (1200 Vickers) aux rayures et à la corrosion. L’or, quant à lui, est d’origine éthique certifiée.

Cette approche s’inscrit dans la continuité de la démarche qualitative entreprise depuis les débuts de la manufacture en 2015. Les deux récompenses successives aux éditions 2019 et 2020 du Grand Prix d’Horlogerie de Genève dans la catégorie « Chronométrie » ont démontré la fiabilité et la précision de ses garde-temps. A travers cette nouvelle initiative, la Chronométrie Ferdinand Berthoud confirme ainsi son désir de dépasser les attentes des collectionneurs, en offrant la possibilité inédite de choisir la forme du boîtier.

Télécharger le dossier de presse